Forum des métiers : 16 et 17 novembre

Publié le 14 Novembre 2018

Forum des métiers : 16 et 17 novembre

Organisé par la communauté d’agglomération Pornic agglo Pays de Retz en partenariat avec la communauté de communes Sud Estuaire, le Forum des métiers est le temps fort de l'année pour l'orientation des collégiens. Objectif : proposer des rencontres avec des professionnels de tous horizons.

Programme complet à télécharger ICI.

PRATIQUE :

  • Vendredi 16 novembre de 8h30 à 17h30 : ouvert uniquement aux collégiens et lycéens
  • Samedi 17 novembre, de 10h à 13h : ouvert à tous

Salle de l’Escale de Retz – allée de l’escale
Sainte-Pazanne
Entrée libre et gratuite

Renseignements : Pornic agglo Pays de Retz –  02 72 65 71 94 ou 02 40 02 62 92

Dossier de demande de subvention 2019

Publié le 13 Novembre 2018

Dossier de demande de subvention 2019

La Communauté de Communes Sud Estuaire soutient activement le dynamisme associatif de son territoire.

Les demandes de subvention concernent les associations intervenant sur le territoire dans les domaines du sport, de la culture, de l’action sociale, du secours-incendie et du tourisme.

Le dossier à télécharger ICI.

Tous les dossiers sont à déposer ou à envoyer par courrier à la Communauté de Communes Sud Estuaire, 6 boulevard Dumesnildot à Paimboeuf, avant le 31 décembre 2018.

Renseignements – Virginie Bertaud : 02 40 27 70 12 / v.bertaud@cc-sudestuaire.fr

Projet de Zone d’Aménagement Concerté de la « Guerche Sud » : Téléchargez l'étude d'impact

Publié le 29 Octobre 2018

Projet de Zone d’Aménagement Concerté de la « Guerche Sud » : Téléchargez l'étude d'impact

Par délibération en date du 19 février 2015, la Communauté de Communes Sud Estuaire a décidé d’engager les études relatives à la création d’une ZAC sur le site de la « Guerche Sud ».
Un projet de dossier de création de ZAC intégrant une étude d’impact a été soumis à l’autorité environnementale qui a donné son avis le 2 octobre 2018.
En application du code de l’environnement (L122-1 et suivants, R122-11 et suivants), le Conseil Communautaire au cours de sa séance du 18 mai 2017 a défini les modalités de mise à disposition du public, du dossier d’étude d’impact et de tous les éléments prévus à l’article L122-11 du code de l’environnement.
Le dossier sera mis à la disposition du public du 29 octobre au 30 novembre du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h au siège de la Communauté de Communes du Sud Estuaire et en mairie de Saint-Brevin-les-Pins. Ce dossier comprend l’étude d’impact relative au projet, son résumé non technique ainsi que l’avis de l’autorité environnementale.
Pendant toute la durée de cette mise à disposition, chacun pourra prendre connaissance de ces documents et consigner ses observations dans un registre ouvert à cet effet au siège de la Communauté de Communes du Sud Estuaire et en mairie de Saint-Brevin-les-Pins.

Télécharger l'étude d'impact en format PDF

Travaux sur Paimboeuf à compter du 8 octobre

Publié le 03 Octobre 2018

Travaux sur Paimboeuf à compter du 8 octobre

Des travaux de réhabilitation du réseau d'eaux usées auront lieu à Paimboeuf :

  • Du 8 au 19 octobre : boulevard Dumesnildot
  • Du 29 octobre au 28 novembre : rue des Cordiers, barrée à la circulation du 29 octobre au 2 novembre.

La collecte des déchets sera assurée par la mise en place de bacs collectifs ou par des points de regroupement. Une information sera adressée spécifiquement aux riverains.

Le procédé de réhabilitation consiste à chemiser le réseau à l'aide d'une gaine enduite de polymère. Cependant, au vu des éléments actuels du réseau, il est nécessaire de procéder également à des travaux de terrassement pour poser de nouveaux regards et de nouveaux tabourets de branchements en limite de propriété.

Ces travaux seront réalisés par les entreprises PRESQU’ILE ENVIRONNEMENT, AREHA et ATEC.

Les interventions seront fractionnées entre les opérations de terrassement et les opérations de chemisage. Il est donc conseillé d’éviter ces itinéraires durant la période indiquée. Les accès aux propriétés riveraines seront maintenus si la mise en sécurité est possible et suivant les nécessités des travaux. En cas de problème de circulation ou d’accès, nous vous invitons à vous rapprocher du chef de chantier présent en permanence sur le site ou à contacter M. DERIANO à la Communauté de Communes Sud Estuaire.

Renseignements :
Tél. 02 40 27 02 22 / 02 40 27 70 12 / info@cc-sudestuaire.fr

Assainissement non collectif : une étude inédite sur le fonctionnement des installations d’assainissement non collectif en France

Publié le 12 Octobre 2017

Assainissement non collectif : une étude inédite sur le fonctionnement des installations d’assainissement non collectif en France

Les eaux usées domestiques font l’objet d’une gestion réglementée avant leur rejet, après traitement, en milieu naturel. Sur le territoire national, 12 à 15 millions de personnes ne sont pas raccordées à un réseau collectif de collecte des eaux usées. Elles ont alors l’obligation de s’équiper d’une installation d’assainissement non collectif (ANC) (coût moyen en 2017 : 9 000 €). Cela représente près de 5 millions d’installations aujourd’hui en France.

Coordonnée par Irstea, une étude scientifique sur le suivi in situ de ces installations a été réalisée de 2011 à 2016 sur le territoire national à partir d’un échantillonnage de près de 250 installations afin d’évaluer la qualité des eaux usées traitées par ces dispositifs d’ANC pour être rejetées au milieu naturel.

Depuis 2009, la nouvelle réglementation a permis la mise sur le marché de nouveaux dispositifs d’ANC. Ils sont aujourd’hui plus de 50 à être agréés. En 2011, l’Onema (intégré depuis au sein de l’Agence française pour la biodiversité) a financé Irstea pour la réalisation d’un programme de suivi technique in situ des installations d’ANC (traditionnelles ou agréés) en condition réelle de fonctionnement chez les particuliers. Cette étude a évalué une trentaine de dispositifs traditionnels ou agréés, dont une vingtaine ont pu être qualifiés selon 2 critères :

  • la qualité des eaux usées traitées (21 dispositifs qualifiés)
  • la fréquence des opérations d’entretien « curatif »  (19 dispositifs qualifiés)

Des seuils de référence permettant de classer un dispositif comme satisfaisant ont été définis dans l’étude. Avec 246 particuliers volontaires et 1448 visites réalisées sur 22 départements, ce sont plus de 75 000 données qui ont été recueillies. L’analyse statistique de ces données, tenant compte de la diversité des installations, montre que seulement 5 des 21 dispositifs qualifiés sont satisfaisants quant aux seuils de référence « qualité de l’eau ». Si l'on intègre aussi le critère « fréquence d’entretien », seuls 3 dispositifs (sur 18 qualifiés sur les 2 critères) sont satisfaisants.

Une synthèse de l'étude est disponible ICI.